Cy Jung, écrivaine

* Les blogs : Photocriture, La vie en Hétéronomie & La Cocotte enchantée

[La vie en Hétéronomie] — 27 avril ; 16 mai 2018

Lire la suite, ici.


Tous les articles des blogs, ici.


* Les nouvelles en [e-criture]

[#62] Les orties qui vont me pousser dans l’estomac (V-01)

[Le prétexte] Je descends au jardin partagé chercher des orties pour la soupe. Je m’installe près du compost pour les effeuiller tout en papotant avec Danielle. Certaines pousses sont en fleur. Je fais attention à ne prendre que les feuilles. Danielle rigole. — Tu as raison, il y a plein de graines. Si tu les manges, tu vas avoir des orties qui vont pousser dans ton estomac.

[La nouvelle] — Des fleurs ! On fête quelque chose ? — Je t’aime. — C’est gentil. Moi aussi, je t’aime. Un baiser s’en ensuit. — Je nous fais un thé ? — Avec plaisir. Je… Il faut que je te dise un truc. — Tu m’inquiètes ! — Non, surtout pas ! Je n’aurais pas apporté des fleurs sinon. — Tu sais ; les (...) Lire la suite, ici.

Toutes les nouvelles en [e-criture], ici.

* Une nouvelle en [e-criture] au hasard

[#17] Le jeune homme qui me propose un truc (V-01)

Lire la nouvelle, ici.



* Les article en avant

Nouvelle inédite — Conte de Noël

Chacun sait Cy Jung très attachée à ne rien faire pour alimenter la « magie de Noël », tant il s’agit là pour l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste de dévoyer une fête qui n’appartient qu’aux chrétiens pour accroître le pouvoir coercitif de la consommation et de la famille. Et pourtant…
Pourtant. En décembre 1998, elle a commis un court Conte de Noël qui vaut son pesant de cacahuètes (qu’en dire d’autre ?) et pourra mériter vos sourires moqueurs. Elle les préférerait amusés tant cela la fait rire de mettre en ligne (sans corrections particulières) ce 25 décembre 2017 cette fable sans queue et à peine de tête !
Bonne lecture.

Lire la suite, ici.


Le Centre LGBT de Paris et d’Île-de-France a besoin de ses associations membres (et réciproquement)

Lire la suite, ici.


Écrire en rose — Document de travail pour Quartier rose

Cy Jung — Écrire en roseLe 21 mars 2018, au Bar’Ouf, lors de la première soirée de l’atelier d’expression textuelle Écrire en rose avec Sylvie Géroux, le Salon du Livre lesbien et le Festival des Cultures LGBT, Cy Jung a dévoilé le plan de travail de Quartier rose, son dernier roman rose publié en septembre 2017 chez Homoromance éditions (ici, et ).

Lire la suite, ici.



* Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici.

LexCy(que)

Vocabulaire, grammaire, orthographe : Cy Jung s’interroge.

Corps de marins

* En ce moment

20 mai 2018.

[+7] Les communiqués du site de Cy Jung

Après l’écriture de ses Fragments d’un discours politique à l’automne 2015 (en lecture gratuite ici), Cy Jung propose depuis janvier 2016 des communiqués au gré de ses engagements politiques et associatifs ; [+7] comme « plus sept jours », afin de donner le temps nécessaire pour que l’émotion mue en réflexion. Il y en a vingt à ce jour, en lecture .
Les engagements de Cy Jung, au-delà de son écriture même, sont également à retrouver lala.


Note.
Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici.


* Les news

19 mai 2018.

Le Havre — La Poudrière, nouvelle association queer LGBT

La Poudrière, mais quel drôle de nom ? Cela donne envie de voir la communauté faire péter l’hétérocentrisme ! Plus sagement, cette association se présente ainsi sur sa page Facebook : « Association Queer et LGBTI au Havre créée en février 2018, pour écouter, guider, conseiller, prendre soin, célébrer aussi, et militer. » Ici.
Un peu moins sagement (ouf !), l’un de ses fondateurs présente la genèse de cette association, ses objectifs, son mode de fonctionnement, dans une interview à Gayviking. Par exemple : « Le nom fut choisi pour ses multiples évocations, mettre le feu aux poudres (le nom de la soirée de lancement), se poudrer le nez, en référence au maquillage. Le côté explosif et plus léger des paillettes représente bien l’idée à transmettre au travers de notre association ! »
En lecture .


14 mai 2018.

Paris — Le Bar’ouf

Le Bar’Ouf, qui a accueilli le premier opus de l’atelier d’expression textuelle Écrire en rose (ici), vous propose de nombreuses soirées variées, entre partage de retransmission sportive, billard (prochain tournoi ce 14 mai 2018), anniversaires (le 17 mai 2018, par exemple), spectacles, « blind test musical » (le 24 mai 2018) et tant d’autres choses… Vous pouvez aussi simplement y boire un verre, en musique sans oublier de flatter le chien Gaspard. Il adore ça !
Le Bar’Ouf, 182 rue Saint-Martin, 75003 Paris. Son site, . Sa page Facebook, lala.

Note. Le nom de Gaspard rappelle à Cy Jung une chanson poignante de Frédéric Mey (ça ne nous rajeunit pas !) lalère.



Voir toutes les News ici !