Jeux textuels, ateliers et performances

Performances d’écriture — Présentation



Cy Jung — Performances littéraires

Souhaitant instaurer un partage d’écriture avec ses lectrices et ses lecteurs, Cy Jung propose, dès que le cadre s’y prête, d’écrire des textes en direct à partir des mots et des phrases qui lui sont donnés.
Ces jeux d’écriture lui sont un régal tant l’échange qui s’instaure alors la sort de l’habituelle solitude de l’auteure de fond.

Vous trouverez ci-dessous une présentation de ces jeux littéraires ainsi que des performances réalisées avec Madame H et Erik Rémès. Si vous souhaitez en lire le détail, contactez Cy Jung.

Note : Cy Jung organise aussi des Ateliers d’écriture.

Cy Jung — Mots interdits et autres fruits défendus

« Mots interdits et autres fruits défendus »

Performance à l’occasion du 4e Salon du livre lesbien organisé par le Centre LGBT Paris-IDF, mercredi 1er juillet 2015, 20 heures, au Bar’Ouf.

Le Salon du livre lesbien organisé par le Centre LGBT Paris-IDF s’est donné pour thème cette année la « liberté d’expression ». À l’heure où les revendications politiques et le respect dû aux personnes se heurtent souvent à la liberté du créateur, donc de l’auteur, Cy Jung a choisi d’aborder cette question sous l’angle des « mots interdits ».
À l’exception de ces « gros mots » que l’on interdit aux enfants et de ces injures dont chacun est si friand pour exprimer sa Toute-puissance, quels mots nous interdisons-nous d’usage ? C’est sur cette question que Cy Jung a récolté auprès de chaque personne présente au Bar’Ouf deux noms, un verbe et un adjectif pour écrire en direct un court texte de fiction sur fond d’effluves de fruits défendus.

Le texte de Cy Jung et le compte rendu de sa performance sont .

Cy Jung — Cineffable 2014

Écrire dans les pas de Geneviève Pastre

de 2013 à 2014 : Quand les amours lesbiennes s’embobinent.
Restitution jeudi 30 octobre 2014.

Cineffable, festival international du film lesbien et féministe de Paris, Quand les lesbiennes se font du cinéma et Cy Jung ont souhaité honorer l’écriture et l’engagement de Geneviève Pastre, décédée le 17 février 2012. Après une performance animée par Cy Jung le 31 octobre 2013 (ci-dessous), les festivalières du 25e festival ont donné cent mots qui devaient permettre à Cy Jung d’écrire un texte. Une invitation à l’écriture (là) a été lancée sur Internet afin que la bobine roule et s’enroule de nos amours.
Le texte de Cy Jung, écrit le 14 décembre 2013, a été lu lors de la cérémonie d’ouverture du 26e festival le 30 octobre 2014 par Candice Carmassi, comédienne, après que Patricia de Cineffable ait lu la citation de Geneviève Pastre qui en était le détonateur.
Le texte de Cy Jung et le compte rendu de sa restitution sont .

Cy Jung — Cineffable. Écrire dans les pas de Geneviève Pastre

Écrire dans les pas de Geneviève Pastre

2013 : Quand les amours lesbiennes s’embobinent.
Jeudi 31 octobre 2013.

Cette performance est organisée par Cineffable, festival international du film lesbien et féministe de Paris, Quand les lesbiennes se font du cinéma. Une présentation est ici.
Et le compte rendu est .

Quand le règne de Dieu ventile le pigment de la corde.

Performance littéraire aux Journées annuelles de rencontre, David et Jonathan. « Sexualités dans l’âme, oh... oui ! », 22 mai 2010.

À leur arrivée, les participants aux Journées donneront trois mots à Cy Jung (un verbe, deux noms communs) qui évoquent la chair pour la moitié des participants, l’esprit pour l’autre moitié (c’est le hasard qui a décidé). À partir de ce corpus, Cy Jung a écrit dans l’après-midi un texte s’inscrivant dans le thème de ces JAR.
Ce texte est en lecture ici.

Cy Jung — Blue book Paris

Quatre mots pour un livre.

Performance littéraire à la librairie Blue Book Paris. 20 - 26 juin 2005.

À l’occasion de la Marche des Fiertés, Cy Jung a investi la librairie Blue Book Paris dans le cadre d’un jeu littéraire sur le thème « Quatre mots pour un livre ». Du lundi 20 au vendredi 24, elle était présente à la librairie afin de demander aux chalands deux noms communs, un verbe à l’infinitif et un adjectif : le dimanche 26, elle a écrit une fiction avec 200 des mots tirés au sort parmi les 304 récoltés.
Voici le début du texte écrit avec les 200 mots tirés au sort (en gras) :

Il était une fois Schtrouphm, monsieur Schtrouphm, alias M. Sch... Il aimait la vie mais pas les femmes. Marin de son état, il avait fui les galères avant de se trouver au centre d’une drôle d’affaire.
Tout commence dans un café. M. Sch... lit en buvant un sirop de pêche un livre philosophique à la poésie totémique.

Cy Jung — Grenoble

Jouissons-nous, sous les draps...

Jeu littéraire à l’invitation des Voies d’Elles. Grenoble. 2 octobre 2004

Le parti pris était, pour ce jeu sur le thème du plaisir lesbien, que les participantes donnent des mots que leur inspirait la notion de jouissance (six noms, trois verbes et trois adjectifs) afin que Cy Jung écrive en direct un récit de quelques lignes incluant douze de ces mots tirés au sort. Pendant ce temps, les participantes ont également écrit de courts récits. Certains ont été lus, d’autres non. Et à chaque fois, un dialogue s’est instauré sur la difficulté de dire le plaisir, encore plus de l’écrire.
Cette performance a rassemblé une dizaine de participantes et duré trois heures. Cela a permis de faire deux tours soit deux fois douze mots tirés au sort qui ont permis à Cy Jung et aux participantes d’écrire deux textes chacune.

Le compte rendu de cette performance a fait l’objet d’une publication dans Lesbia Magazine de janvier 2005.

Cy Jung — Rennes

Bel endroit pour une rencontre

Jeu littéraire à l’invitation du Centre gay et lesbienne de Rennes, Théâtre national de Bretagne. 18 juin 2003.

L’écriture d’une fiction oblige l’auteur à poser quelques éléments de départ : une intrigue, des personnages, un lieu (contexte), etc.
L’intrigue, c’est réduire l’histoire à une phrase : « C’est l’histoire de deux femmes qui se rencontrent ». Mais, qui sont ces femmes ? Où se rencontrent-elles ? Pour une fois, ce ne sera pas l’auteur qui en décidera, mais le public de ce jeu littéraire, et Cy Jung s’engage à écrire en direct de courtes fictions à partir d’éléments qu’elle n’aura pas choisis. Et comme un jeu est moins drôle quand on y joue tout seul, il y a fort à parier que le public sera très vite pris au piège de l’écriture...

Déroulement.
Étape 1 : Chaque personne du public est invitée à définir un premier personnage en donnant son prénom, son âge et un élément le définissant. Chacun écrit ces éléments sur un papier. Les papiers sont rassemblés dans une première urne.
Étape 2 : Chaque personne du public est invitée à définir un deuxième personnage en donnant son prénom, son âge et un élément le définissant. Chacun écrit ces éléments sur un papier. Les papiers sont rassemblés dans une deuxième urne.
Étape 3 : Chaque personne du public est invitée à définir le contexte de la rencontre en donnant un lieu, une heure et un élément d’ambiance. Chacun écrit ces éléments sur un papier. Les papiers sont rassemblés dans une troisième urne.
Étape 4 : Un papier est tiré au sort dans chaque urne. Ils seront les éléments de base à partir desquels Cy Jung écrira une histoire.
Étape 5 : Chacun à son stylo ! Pendant que Cy Jung écrit de son côté, les personnes présentes sont invitées à en faire autant.

Voici les éléments tirés au sort, base de l’histoire à écrire :
Personnage 1 : Stéphanie, 30 ans, commerciale chez France Télécom ; elle adore faire de la mosaïque et la danse orientale.
Personnage 2 : Suzon, 35 ans, conductrice de bus, aime les nounours en chocolat et à la guimauve.
Contexte : Près d’une maison, le long d’un muret, une conversation s’amorce entre Eva et Elsa. C’est l’été, le soir et la fraîcheur sont tombés sur un petit village de l’Aveyron.

Cy Jung — Reims

Sex équeerture

Performance par Erik Rémès, Madame H et Cy Jung à l’invitation de l’association Ex Aequo. Reims, 8 novembre 2002.

Prenez une vraie bourgeoise, madame H, un tendre dur-à-queer, Erik Rémès, et une gouine délurée, Cy Jung. Donnez-leur un espace, un public et un micro. Que cela donne-t-il ? Une drôle de queer-messe, mi-lecture, mi-conférence, mi-débat, où il sera question d’écriture, de désir, de queer et de toutes ces questions que vous aurez à leur poser.

Cy Jung — Cul nu, courts érotiquesProgramme (avec Madame H en speakerine de belle facture).
* Lectures par Erik Rémès : « Parle à mon cul, ma tête est malade », « Paapan culcul » et « Cul sec », extraits du recueil de courts érotiques de Cy Jung, Cul nu ; Serrial fucker, journal d’un barebacker, textes d’Erik Rémès.
* Lecture-Kermesse par Madame H : présentation du Petit madame H illustré, dictionnaire homocentré de Christophe Marq et lecture d’extraits ainsi que de textes inédits.
* Quelques considérations sur l’écriture du désir par Cy Jung ou comment se débarrasser du sexisme de la langue pour écrire la sexualité des femmes en tant que sujet autonome de désir et de plaisir.

Notre corps, nous-mêmes

Nommer le corps et le sexe des femmes. Salon Lire en fête — Stand du Codif. 19 octobre 2002

L’objet de cette performance littéraire était de permettre un échange entre Cy Jung et les visiteurs du salon Lire en fête de Marseille sur le stand du Codif, échange sur la manière dont peuvent être spontanément nommés le corps, le sexe et le désir des femmes. Il s’agissait de récolter des mots auprès des visiteurs du salon puis d’écrire un texte où Cy Jung tenterait d’ériger les femmes en sujet autonome de désir et de plaisir et ce, quels que soient les mots donnés.
Afin de récolter un corpus, Cy Jung a posé quatre questions aux visiteurs du salon :
1/ Si je vous dis « Le corps des femmes », quel est le premier mot qui vous vient à l’esprit ?
2/ Si je vous dis « Le sexe des femmes », quel est le premier mot qui vous vient à l’esprit ?
3/ Si je vous dis « Le corps et le sexe des femmes », quel est le premier verbe qui vous vient à l’esprit ?
4/ Quel adjectif associez-vous au désir féminin ?
Trente personnes ont répondu, onze hommes et dix-neuf femmes. En supprimant les doublons, 117 mots étaient disponibles. Cy Jung les a tous utilisés dans un texte très court (213 mots).

Écrire le désir

Happening et discussion à l’invitation de la LGP Montpellier. Café de la mer, 31 mai 2002.

Cy Jung, Erik Rémès et Madame H étaient les invités de la LGP Montpellier afin de mener un happening discussion sur le thème de l’écriture du désir en terrasse du Café de la mer, place du Marché aux fleurs. Madame H ayant été retenue à Paris, ce happening s’est transformé en lecture de textes de Cy Jung et d’Erik Rémès, suivie d’un échange avec le public. C’était sans compter sur l’intervention des forces de l’ordre, appelées par un riverain, afin de faire cesser cette atteinte aux bonnes mœurs. L’atteinte a cessé et les Montpelliérains ont dû se passer de cette performance.

Interview, Riz pilaf et bouillon kub.

Cy Jung — Nancy

L’inutile préliminaire...

Performance littéraire au Coct’au Bar à l’invitation de LesBiensNées à Nancy. 28 mai 2002.

Les règles du jeu étaient simples : chacun devait préparer un texte de 50 mots maximum qui racontent le tout début de préliminaires amoureux, charge à Cy Jung d’écrire la suite en direct et en dix minutes chrono.
Ce que les participants ignoraient, c’est que, de son côté, Cy Jung avait également préparé des textes de cinquante mots afin que celles et ceux dont elle continuerait le texte écrivent en parallèle une suite. Après quelques hésitations, ils ont tous joué le jeu et l’écriture a commencé, laissant à Cy Jung le souvenir d’un échange magique.
Douze textes ont été écrits durant cette soirée, six par les participants, six par Cy Jung qui a également écrit la suite des préliminaires que la durée de la soirée ne permettait pas de poursuivre.

Cy Jung — Soliday

Mister Web à Soliday

Performance avec Véronique Pépin à l’invitation de l’association Envie. Solydays. 8 juillet 2000.

À l’occasion des journées Solidays, Envie, association montpelliéraine de services et de soutien aux personnes séropositives, a organisé un jeu littéraire sur son stand dans le village des associations. En réponse à la question « Envie de… », les visiteurs du stand ont donné des mots, charge à Véronique Pépin, responsable de l’atelier d’écriture de Envie, et à Cy Jung, écrivaine, de rédiger un texte les utilisant.

Le début du texte écrit avec les mots du public (en gras) :
Grand amateur de Nutella, Mister Web, homme honnête en vacances, vivait dans le respect des valeurs de paix, de justice et de solidarité. Venu à Soliday pour s’évader sous le soleil et bronzer, il rêvait de danser pour s’envoler pour l’éternité.

Cy Jung — Aux 3G

Elle avait le cul large comme la porte d’Aix

Performance à l’invitation de Laurence Chanfro, bar les 3G. Marseille, 28 avril 2000.

Les consommatrices des 3G avaient pour consigne de donner des mots sur le thème « Elle avait le cul large comme la porte d’Aix », charge à Cy Jung d’écrire en direct une nouvelle les utilisant tous.
Deux cent quarante-quatre mots ont été proposés — dont vingt-deux en double ou en triple et deux illisibles ! Face à une telle profusion, Cy Jung n’a réussi à rédiger sur place qu’une nouvelle utilisant la moitié de ce corpus. Elle a achevé ce travail quelques jours plus tard, en conservant bien entendu la trame du texte d’origine.

Cy Jung — Cul nu, courts érotiquesCe texte a été publié dans Cul nu, courts érotiques.

Information publiée le jeudi 18 décembre 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.