Les interviews de Cy Jung

Interview — De la subversion



Cy Jung — Laurent Courau

Interview (10/11/01) par Laurent Courau, Mutation pop et crash culture. Une anthologie de la Spirale.org, Le Ropuergue / Chambon, mai 2004.

Laurent Courau avait interviewé les fondateurs de Queer Factory en novembre 2001. Il publie aujourd’hui cette interview dans son anthologie de la Spirale.org.
[NB : Cy Jung et Madame H ont quitté Queer Factory en mai 2003.]

La Spirale : Agitation, révolution. Vous parlez beaucoup de subversion. Qu’il y a-t-il de subversif dans l’idée de défendre une culture et une production artistique identitaire, soit d’être reconnu par une culture dominante ? N’est-ce pas déjà l’illustration d’une volonté de reconnaissance et d’intégration ?
Cy Jung : Une révolution est rarement subversive car elle tend à substituer une organisation institutionnelle à une autre. La subversion, c’est justement prétendre détruire l’institution pour lui substituer un mode d’organisation non institutionnel, i.e. centré sur l’individu comme espace politique.
Quant à l’identitaire, si on prend le terme dans son sens d’identité de l’individu, elle est effectivement une des bases de la subversion : c’est parce qu’il sait qui il est que l’individu est en mesure de penser son rapport aux autres sans lien institutionnel. À l’inverse, si on définit l’identitaire comme étant le plus petit dénominateur commun d’une culture collective, on va directement dans le mur, on valorise une contre-norme, contre peut-être, norme avant tout.

Pour lire la suite.
Ou adressez-vous à Cy Jung.

Information publiée le samedi 10 novembre 2001.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.