Les engagements de Cy Jung

Les articles de Cy Jung dans le Dyke guide



Pendant six ans, Cy Jung a collaboré à la rédaction du Dyke guide. Voici les articles qu’elle y a publiés.

Si vous souhaitez lire l’un ou l’autre de ces articles, faites-en la demande auprès de Cy Jung.

Cy Jung — Dyke 2005« My Gode ! Montrez-moi ce gode que je ne saurais voir » (édition 2005).
Gode => (voir) Godemiché
« Godemiché : n. m.
• godemichi, godmicy XVIe ; traditionnellement rattaché au lat. gaude mihi “ réjouis-moi ”, plus probablt de l’esp. guadameci “ cuir de Ghadamès ”.
Phallus artificiel destiné au plaisir sexuel. les godemichés simples, striés, annelés, nodulés ou barbelés dont l’usage lui échappait (Tournier). — Abrév. GODE. Une collection de godes. » [Le Robert, édition numérique, 2.0]
À lire le forum de DykeplaNet sur les jouets sexuels, cette définition résume bien l’étendue des positions sur le sujet, positions qui se répartissent entre l’étymologie « Réjouis-moi » et le plus prosaïque « Phallus artificiel » d’un abord peu ragoûtant. Mais comment est-il possible que les deux se rejoignent ? Comme un « phallus artificiel », cette espèce de chose couleur noire ou chair en plastique plus ou moins mou, pourrait-il nous « réjouir » ? Ne sommes-nous pas, lesbiennes, définitivement affranchies de ces quéquettes, braquemarts, vits et autres biroutes pour vouloir utiliser ces objets qui leur ressemblent, parfois à s’y méprendre ? On peut l’être, en effet, parce que notre désir se porte sur des sujets de sexe féminin. Pour autant, cela signifie-t-il que notre plaisir doive forcément faire abstraction de tout objet oblong ? (…)

Cy Jung — Dyke 2003« La psychanalyse ne peut pas être homophobe. » (édition 2003-2004)
Qui ose affirmer cela alors que l’on trouve dans les médias toujours plus de citations de psy (…cologues, …chanalystes ou …thérapeutes) stigmatisant peu ou prou l’homosexualité ? Qui peut le dire quand un siècle de psychanalyse semble n’aboutir qu’à la production de propos qui jugent notre orientation sexuelle sous couvert d’un « discours d’expert », qui la réduisent à un « déni de l’altérité », un « narcissisme » forcément pathologique, et viennent nous dire, notamment, que l’homoparentalité est une hérésie antisociale, destructrice des lois symboliques qui régissent la famille, une mise en danger de l’enfant, un péril imminent pour l’humanité ? (…)

Cy Jung — Dyke 2002« À la recherche du désir disparu... » (2002-2003)
Il est une jolie conjugaison qui s’accorde bien d’une relation amoureuse s’installant dans la durée : je t’aime, tu m’aimes, on sème… Et ainsi germe la jeune pousse, puis l’arbre croît et, de saison en saison, le feuillage change d’aspect : les bourgeons vert tendre s’épanouissent au printemps ; la solide frondaison protège des rayons du soleil en été ; les feuilles jaunissent et se flétrissent à l’automne ; et subitement, l’hiver arrive, dépouillant l’arbre de ses derniers atours… Vivement la belle saison que les branches de nouveau frémissent sous la montée de sève, embaumant l’air du parfum subtil de ses fleurs fécondes. Et me voilà poète, romantique à souhait, mais… Où est le printemps ? Au secours ! dame Nature, rien ne frémit comme si le cœur de l’arbre avait cessé de battre. Il est toujours solide, ancré sur ses belles et grosses racines, les branches formant un nid, multiples brindilles… Bois mort. (…)

Cy Jung — Dyke 2001« Plaidoyer pour le plaisir » (édition 2001-2002)
J’ai découvert mon homosexualité à 27 ans, et mon plaisir à 30, soit respectivement 10 et 13 ans après mon premier rapport sexuel. Depuis, je découvre de jour en jour de nouveaux aspects de ma sexualité tout en constatant que le lourd silence qui pèse sur les secrets de notre corps et de notre jouissance doit être levé, parce que beaucoup le réclament, parce que le non-dit n’engendre que malaise et malentendu.
Voilà pourquoi j’ai choisi d’évoquer aujourd’hui à la première personne quelques-uns des aspects de la sexualité lesbienne : je souhaite apporter une amorce de réponse aux interrogations les plus courantes, faire la preuve qu’il est possible d’en parler sans mettre à mal cette douce pudeur si chère à nos ébats. (…)

Cy Jung — Dyke 2000« La place et l’image des lesbiennes dans la presse écrite » (édition 2000-2001)
La lecture des articles de la presse généraliste traitant peu ou prou d’homosexualité nous laisse toujours un goût amer : d’un côté nous avons le sentiment que les journalistes confondent systématiquement homosexualité et homosexualité masculine en faisant la part belle aux gays ; de l’autre, et quand les lesbiennes sont au centre du sujet, c’est comme si on nous parlait de femmes qui nous sont étrangères… Qu’en est-il exactement ? (…)

Note : Ce texte a été rédigé en collaboration avec Media-G.net.

« Y a-t-il une lesbienne dans la backroom ? » (édition 2000-2001)
Que serait un guide lesbien si l’on n’accordait pas ne serait-ce qu’un soupçon de place à la question de nos pratiques sexuelles ? Cela resterait un guide, très certainement lesbien du fait même des adresses qui y sont livrées. Mais, il manquerait un petit quelque chose, non pas que nos amours se résument à une question charnelle, mais tout simplement parce qu’ils sont aussi une affaire de sexe. Il n’est pas question pour autant de faire un guide dans le guide qui dirait comment s’y prendre : ces choses-là sont du domaine privé et aucune “ recette ” ne vaut ce subtil mélange de désir, de tendresse et de passion qui fait de nos ébats des moments impérissables ! Plus intéressant est d’essayer de dresser un rapide portrait des évolutions en cours au sein de notre communauté. (…)

Note : Ce texte témoigne du soutien de Cy Jung à une association organisatrice de backrooms féminines.

Le Dyke Guide est une publication de DykeplaNet.

Information publiée le samedi 31 décembre 2005.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.