D’un jour à l’autre

Écrire la dernière ligne



Cy Jung — Ecrire®

On pourrait croire que poser les derniers mots du premier jet d’un roman est un soulagement. Ç’en est un, d’une certaine manière, mais pour reprendre une expression que je n’aime guère, c’est aussi un deuil.
Dans les jours qui précèdent cette fin annoncée, mon rythme de travail se ralentit, comme si je voulais retenir le manuscrit, qu’il reste près de moi, qu’il m’assure un axe d’écriture. Car finir le premier jet d’un texte c’est aussi se placer en position d’en écrire un autre.
La question est immédiate : vais-je être capable d’un nouveau roman ?

Cy Jung — Diadème rose Cy Jung — Un roman d'amourAvant de terminer un texte, je me mets donc en quête d’un projet à suivre et quand je l’ai trouvé, le texte peut finir. Cette année, j’ai achevé deux romans dont l’un avant-hier. Le suivant est déjà en cours d’écriture : cela facilite le passage de témoin. Il sera terminé d’ici deux ou trois mois, quatre peut-être. Et ensuite ?
Je devrai corriger le roman terminé avant-hier puis je me mettrai à l’écriture d’un projet dont j’ai déjà presque toutes les données. Et après, c’est-à-dire d’ici le mois de juin 2007 ? J’ai déjà une petite idée !
Cela me rassure d’avoir un programme. Je peux laisser partir les romans ; les suivants réclament la place.

Cy Jung, 26 octobre 2006

Lire les éditos précédents.

Information publiée le jeudi 26 octobre 2006.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.