LexCy(que)

Tarte



Cy Jung — LexCy(que) : Tarte

Ma phrase [*] : Les textes de présentation sur Minitel étaient souvent tarte mais on les dépassait très vite pour engager des conversations sans aucun support visuel.

En rédigeant pour billet, j’ai tiqué sur « tarte », me demandant si je devais ou non l’accorder comme un simple adjectif. Je l’ai laissé invariable, cela me semblait mieux sans trop savoir pourquoi. La question n’a pas échappé à Isabelle lors de sa relecture. Je suis donc allée voir dans le Grand Robert qui considère « tarte » comme adjectif, au sens premier de « Faux » puis « (V. 1900). Mod. Laid ; sot et ridicule, peu dégourdi. 2. Cloche. » Deux exemples (avec accord) suivent, puis le fait que cela puisse être invariable est signalé, exemple à l’appui mais sans explication.
Voilà une nouvelle énigme qu’il me faut résoudre.

Antidote ne dit rien de particulier à part que l’invariabilité représente 31 % de l’usage de l’adjectif. J’apprends dans le TLF les dérivés « Tartouze » (ou « tartouse ») et « Tartignolle ». Il n’est rien dit de l’accord et aucun exemple ne permet de trancher ; par contre, le TLF propose un « emploi substantif masculin à valeur de neutre » de type « du tarte », ou « d’un tarte ». Je suppose d’emblée que l’invariabilité peut venir de là. Quand j’écris « nos textes (…) étaient tarte », le sens va assez vers « d’un tarte » qui serait évident si j’avais choisi une phrase exclamative.
Il me faut creuser encore. J’ai perdu mon accès numérique Grevisse qui traite de l’accord des adjectifs sur plusieurs pages de sa version papier. En me faisant prêter une paire d’yeux (je l’ai rendue, promis), « tarte » ne semble pas y être mais je comprends que je suis dans deux cas de figure possibles : soit dans celui des noms employés adjectivement [§559 b)] où le statut plus ou moins fixé d’adjectifs détermine l’invariabilité ; soit dans celui d’un « adjectif de formation expressive » [§560]. « Tarte » me semble bien fixé en tant qu’adjectif mais il s’agit d’un mot plus argotique ; ce qui rejoindrait la deuxième hypothèse. On n’est pas loin d’un usage adverbial également… Un bon résumé de tout cela est sur ce blogue.
L’un dans l’autre, il me semble que cela plaide en faveur d’une invariabilité « au choix », le mien se portant plutôt sur celle-ci. Si vous avez des éléments d’appréciation à apporter, n’hésitez pas à me contacter. En attendant, je laisse « tarte » invariable dans mon billet.


--------------

[*« Lesbienne @24 », billet en Hétéronomie, 16 août 2020.


Information publiée le jeudi 24 septembre 2020.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.