+7

Cy Jung, écrivaine — Communiqués

Saint-Valentin : la propriété, c’est du viol !



Cy Jung — Communiqué [+7] : Saint-Valentin : la propriété, c'est du viol (...)

Paris, 13 février 2018.

« Que cela m’est insupportable, pas de ne pas avoir aimé Clarisse, mais de rompre l’illusion. »
Retour d’amour, manuscrit (2012).

Le 25 janvier dernier, l’infolettre numérique de la Ville de Paris affichait en une la possibilité, pour les Parisiennes et Parisiens, de « déposer [leurs] mots d’amour dans tout Paris ». C’est un marronnier : les panneaux d’information municipale diffusent en boucle des messages personnels à l’occasion de la Saint-Valentin, soi-disant « Fête des amoureux » selon un décret papal du XIVe siècle. La Ville de Paris valoriserait-elle ainsi une vision catholique de la relation amoureuse ? Quand on sait combien le catholicisme récuse l’amour hors mariage hétérosexuel, cette position se porte en faux avec la posture homophile de la Ville depuis que Bertrand Delanoë en a donné l’impulsion.
Qu’importe ! l’amour est plus fort que tout, paraît-il, et après les marchés de Noël et les cadeaux à gogo, les soldes passées, il faut bien que le commerce se refasse une santé en vendant du rose à foison, rose comme l’amour, rose comme un cœur, rose comme l’eau ensanglantée qui coule sous les ponts des violences sexistes. La cause en est profonde.
L’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste pose la propriété comme « but de toute association politique » aux côtés de la liberté, de la sûreté et de la résistance à l’oppression [Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen, art. 2]. La résistance à l’oppression est peu valorisée par nos démocraties autoritaires, et la liberté de plus en plus galvaudée. La propriété, par contre, scelle l’ordre social quand la sûreté assoit l’ordre familial en en assurant la pérennité sur fond d’une consommation fondée sur l’accumulation de richesses et l’oppression des femmes.
La domination masculine croisée à la propriété favorise la propagation d’un discours amoureux où les femmes sont la propriété des hommes par le biais du mariage et du travail gratuit. Et inversement ? Eh bien non, justement, même si le discours amoureux semble exprimer une égalité des sexes en matière de possession de l’autre. La domination masculine consacre l’homme en tant que sujet de désir, la femme en étant l’objet. Et ainsi va l’hétérosexisme qui construit l’amour autour de la possession encouragée par le mariage et la société de consommation : il se fait alors violence, parce que ce que l’on possède doit obéir, se soumettre, être servile sous peine d’être frappé, violé, tué au besoin.
Il est urgent de briser la spirale et de faire basculer l’amour du côté de la liberté et de la résistance à l’oppression. Aimer, c’est permettre la liberté de l’autre, instaurer un partage équitable, considérer que le désir et le consentement font loi. En cette veille de Saint-Valentin, Cy Jung appelle chacune, chacun et chac-hen à ne rien céder à la production de masse et au discours amoureux de possession en participant à la manifestation « Stop Féminicides à Paris : On ne tue jamais par amour ! » (ici) et au boycott de cette fête des amoureux de la consommation et des violences sexistes ().

Ce texte a été repris sur le blogue Entre les lignes, entres les mots, ici ainsi que sur le média libre québécois Presse-toi à gauche, . Il l’est également sur le Webzine Casse-rôles lala.

Cy Jung, 13 février 2018®.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Contacter Cy Jung.



Communiqué précédent / Communiqué suivant
Retour à tous les communiqués


Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici




Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.

« +7 »

Tous les communiqués de Cy Jung


6 novembre 2018 : L’ouverture de la PMA doit (re)devenir un combat féministe

14 juin 2018 : #StopFootPro — Boycottons la Coupe du monde de football

11 mai 2018 : Le Centre LGBT de Paris et d’Île-de-France a besoin de ses associations membres (et réciproquement)

13 février 2018 : Saint-Valentin : la propriété, c’est du viol !

12 janvier 2018 : L’homosexualité politique, la liberté !

25 novembre 2017 : La lutte contre le sexisme ne peut s’absoudre d’un projet révolutionnaire

15 juin 2017 : 2e tour des législatives, Acte I de l’entrée en résistance contre l’union libérale

8 juin 2017 : Législatives 2017 — Dès le premier tour, faire barrage au gouvernement d’union libérale !

4 mai 2017 : Présidentielle 2017 — Dimanche 7 mai 2017, votons !

21 avril 2017 : Présidentielles 2017 – Voter utile, c’est voter pour Benoît Hamon !

13 novembre 2016 : « Aux armes, citoyen ! Formez vos bataillons ! »

25 octobre 2016 : Sécurité intérieure : trop de police tue la police

19 septembre 2016 : Présidentielle 2017 — Qui portera notre espoir ?

24 juillet 2016 : L’état d’urgence : une sécurité de façade au péril de la démocratie et de la liberté

18 juin 2016 : Plus que jamais, Pride !

22 mai 2016 : Le harcèlement sexuel, appareil répressif de la domination masculine

27 avril 2016 : La non-violence n’est pas une utopie : c’est un choix politique qu’il est urgent de faire !

3 avril 2016 : Artiste, écrivain, chercheur, des métiers qui changent le monde !

23 février 2016 : Présidentielles 2017. Porter l’espoir contre les renégats de la gauche parlementaire !

30 janvier 2016 : Parce que le racisme est institutionnel, c’est le monde qu’il faut changer !

2 janvier 2016 : Franchois, ché chuis chi déchue !