+7

Cy Jung, écrivaine — Communiqués

L’homosexualité politique, la liberté !



Cy Jung — Communiqué [+7] L'homosexualité politique, la liberté (...)

Paris, 12 janvier 2018.

L’hétérosexualité et l’homosexualité sont communément pensées et vécues comme des orientations sexuelles. Elles n’interrogeraient ainsi que le « choix d’objet », permettant à chacun de dire sa préférence affective et sexuelle pour des partenaires de l’un et/ou l’autre sexe. On peut aussi les envisager comme des systèmes politiques.
L’hétérosexualité trouve son essence dans la génitalité. Celle-ci s’articule autour des sexes féminins et masculins qui s’accouplent pour procréer. Cette parentalité, l’hétérosexualité la conçoit dans une association humaine nommée « famille » au sein de laquelle s’organisent juridiquement la filiation et le patrimoine. Elle se structure autour de la mère et du père de l’enfant, parents qui ont associé leurs biens propres pour assurer la sécurité matérielle de leur progéniture et la prospérité de leur lignée.
Ce système, qui nous paraît « naturel », est une construction sociale, économique, culturelle et politique qui n’a rien d’obligatoire. On peut faire des enfants et les élever dans bien d’autres configurations que celle-ci. Cette famille fondée sur le lignage est la cellule de base de l’ordre social qui nous opprime ; l’hétérosexualité y devient hétérosexisme ; celui-ci définit les rôles sociaux sur la base du genre et promeut ainsi la domination masculine ; il permet l’accumulation des richesses par la patrimonialisation et le travail gratuit des femmes et des enfants ; il participe activement à la coercition des esprits en perpétuant des manières d’être au monde et aux autres emprunts de violence et de domination ; il reproduit les usages sociaux et contrôle toute velléité libertaire.
C’est dans ce contexte, et cette forme d’analyse, que les artisans de l’homosexualité politique ont considéré que ce qui était « choix d’objet » homosexuel pouvait se penser comme un projet politique alternatif : ontologiquement subversive et révolutionnaire car fondée sur un désir faiseur de désordre, l’homosexualité propose des rapports politiques exempts de la violence et de la coercition inhérentes à l’hétérosexisme dans la mesure où le « choix d’objet » homosexuel permettrait de s’affranchir de la barrière génitale dans ses manières de penser l’autre et le monde. Cette position, toute théorique, est mise à mal par les revendications maritales et parentales des homosexuels des années 2000 qui pensent trouver dans l’hétérosexisme un remède à l’homophobie. La réalité le dément.
À l’aube du cinquantième anniversaire de Mai 68, Cy Jung regrette ce choix politique et réaffirme son engagement pour que l’homosexualité politique retrouve sa place dans les luttes contre l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste qui nous opprime [*]. Parce qu’elle est porteuse d’un projet révolutionnaire de par la nature même du désir qui la fonde, l’homosexualité érige la liberté en valeur absolue. Emparons-nous de cette pensée pour changer le monde. Ici. Maintenant.

Note. Pour que les choses soient très claires, il ne s’agit pas d’inviter toutes et tous et hen à « devenir homosexuels » ; le choix d’objet n’est pas en question ; il s’agit de considérer l’homosexualité politique comme un acteur incontournable de la révolution qu’il est urgent de mettre en œuvre.

Ce texte a été repris sur le blogue Entre les lignes, entres les mots, ici.

Cy Jung, 12 janvier 2018®.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Contacter Cy Jung.


--------------

[*On pourra retrouver sur le site de Cy Jung de nombreuses expressions de cet engagement, notamment un texte publié dans Ex Aequo en décembre 1998, « Le Pacs, point de chute du désir homosexuel », ici.




Communiqué précédent / Communiqué suivant
Retour à tous les communiqués


Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici




Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.

« +7 »

Tous les communiqués de Cy Jung


11 mai 2018 : Le Centre LGBT de Paris et d’Île-de-France a besoin de ses associations membres (et réciproquement)

13 février 2018 : Saint-Valentin : la propriété, c’est du viol !

12 janvier 2018 : L’homosexualité politique, la liberté !

25 novembre 2017 : La lutte contre le sexisme ne peut s’absoudre d’un projet révolutionnaire

15 juin 2017 : 2e tour des législatives, Acte I de l’entrée en résistance contre l’union libérale

8 juin 2017 : Législatives 2017 — Dès le premier tour, faire barrage au gouvernement d’union libérale !

4 mai 2017 : Présidentielle 2017 — Dimanche 7 mai 2017, votons !

21 avril 2017 : Présidentielles 2017 – Voter utile, c’est voter pour Benoît Hamon !

13 novembre 2016 : « Aux armes, citoyen ! Formez vos bataillons ! »

25 octobre 2016 : Sécurité intérieure : trop de police tue la police

19 septembre 2016 : Présidentielle 2017 — Qui portera notre espoir ?

24 juillet 2016 : L’état d’urgence : une sécurité de façade au péril de la démocratie et de la liberté

18 juin 2016 : Plus que jamais, Pride !

22 mai 2016 : Le harcèlement sexuel, appareil répressif de la domination masculine

27 avril 2016 : La non-violence n’est pas une utopie : c’est un choix politique qu’il est urgent de faire !

3 avril 2016 : Artiste, écrivain, chercheur, des métiers qui changent le monde !

23 février 2016 : Présidentielles 2017. Porter l’espoir contre les renégats de la gauche parlementaire !

30 janvier 2016 : Parce que le racisme est institutionnel, c’est le monde qu’il faut changer !

2 janvier 2016 : Franchois, ché chuis chi déchue !