Blog — La vie en Hétéronomie

[La vie en Hétéronomie] — 7 ; 26 décembre 2017



Cy Jung — [La vie en Hétéronomie] — 7 ; 26 décembre 2017

Ce n’est pas avec des décades de vingt jours que Isabelle et Cécyle vont avoir les idées claires si tant est qu’elles ne les aient jamais eues ! Comment ça ? Ça déraille en Hétéronomie ? Un peu, mais il semble surtout que c’est Caddie qui s’emporte pour annoncer les vacances (« Cuisine @26 ») (ce qui se comprend) avant de perdre ses références une fois dix jours passés sans commissions à jouer avec la bande (« Cuisine @27 ») ; rien que de plus légitime.
En dehors de cela, tout va bien ! Certains usagers du métro savent toujours faire montre de suffisance et de fatuité (« Métro @33 ») prouvant, si besoin était, que ce qui semble grand peut être tout petit (quelle belle leçon de philosophie immobilière !) (« Différence @4 ») autant que n’est pas champion qui veut (bravo Johnny !) (« Vérité syndicale @23 ») même si la Ville de Paris prend les trous de balle des judokas pour des trous de nez (vous savez, faire des économies de bout de chandelle…) (« Extravagance parisienne @36 »), sans doute parce ce qui est gratuit ne peut être que pub (« Aïe @24 »). Ouf ! La phrase est faite et en l’hétéronomie la joie demeure (« Hétéronomie @21 »). Mais que demande le peuple ?
— Chers amis, chers camarades ! En ce…
Caddie ! Chut.

Information publiée le mercredi 27 décembre 2017.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Décade précédente / Décade suivante
Retour à toutes les décades



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.