Blog — La vie en Hétéronomie

[La vie en Hétéronomie] — 27 juillet ; 26 août 2017



Cy Jung — [La vie en Hétéronomie] — 27 juillet ; 26 août 2017

Trente jours sans décade, cela fait… un vide, certes ; mais aussi une décade de trente jours, de quoi pardonner à Isabelle et Cécyle de nous avoir ainsi abandonnés, coquillages et crustacés…
— « Qui l’eût cru déplorent la perte de l’été / Qui depuis s’en est allé / On a rangé les vacances / Dans des valises en carton / Et c’est triste quand on pense à la saison / Du soleil et des chansons… » [La Madrague, bien sûr.]
Caddie ! Tu vas nous plomber le retour !
— C’est toi qui as commencé.
C’est vrai, Caddie.
On reprend, un peu égarée, perdue ; il faut retrouver le style alors que le sport n’y était plus (« Kendo @37 ») et la tour Eiffel piétinée par le tourisme de masse («  Cliché @12 »), s’accrocher au chapeau de Petit Mouton pour recouvrer un peu de tenue (« M’sieur, M’dame @8 ») alors même que l’esprit est encore dans la montagne (gardoise, tant qu’à faire, l’endroit rend si magne — magne ? — à Nîmes, Caddie, à Nîmes !) (« Ailleurs @20 » ; « Ailleurs @21 ») et que les chérubins gazouillent sur les tatamis (« Lesbienne @19 »).
— Trop dur !
Oui Caddie. Trop dur. Heureusement, Marguerite Duras vient nous remettre l’écriture dans le « lieu du désir » (« Écrivaine @30 »), un don qui n’est pas plus du Ciel que la lutte contre le gaspillage (« Annonce @21 »). Un don de soi. Le désir ? Hey, c’est une piste.

Information publiée le dimanche 27 août 2017.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Décade précédente / Décade suivante
Retour à toutes les décades



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.