LexCy(que)

Les bleus



Cy Jung — LexCy(que) : Les bleus

Ma phrase (ou plus exactement une phrase que j’ai vue sans noter la référence) : Allez les Bleus !

La question est de savoir si « les bleus » (en l’espèce l’équipe de France d’un sport quelconque) prendraient bien la majuscule, ce qui reviendrait à dire qu’ils s’apparenteraient à un « gentilé » ou un « ethnique ». J’ai déjà publié un article dans le LexCy(que) sur la question (« Noir parisien et Parisien noir », ici) et serais portée à en conclure que « les bleus » n’en sont pas, et portent donc la minuscule.
Mais, me rétorquera-t-on, si « les bleus » désignent les « Français », ne faut-il pas la majuscule, pour le coup, en tant que « bleu » en serait synonyme ? Certes, mais ils peuvent tout autant désigner « l’équipe de France » qui est juste un groupe de joueurs. Comment trancher ? Je me tourne d’abord vers mes dictionnaires.

Le Grand Robert m’indique d’emblée que « bleu » en tant que nom peut désigner des personnes ou des choses « par métonymie ». Cette formation peut-elle jouer sur la majuscule ? Il n’en met pas au « nom donné aux soldats républicains par les royalistes vendéens », ni aux « jeunes recrues » mais en met aux « religieuses en manteau bleu de l’un des ordres de l’Annonciade » alors que la Banque de dépannage linguistique indique que « Le nom des membres d’une congrégation ou d’un ordre religieux, lui, commence toujours par une minuscule. » (ici). Si l’on ne peut plus se fier au Grand Robert !
Je reste donc sur la Banque de dépannage linguistique où j’apprends qu’il s’agit là d’une « majuscule de signification ». Son article sur les gentilés remet bien les pendules à l’heure () et je trouve dans cette liste (lala), ô ! miracle, un article sur les « Surnoms et appellations métonymiques » (lalala). Mes bleus n’y sont pas mais la perspective de leur mettre la majuscule me semble s’ouvrir si tant est, bien sûr, que je leur donne le sens de « Français ».
Je ne trouve rien dans mes guides typographiques. Je fouille un peu le Grevisse. Dans [§99 a) 5e], je lis « la majuscule permet de désigner une acception particulière d’un nom », avec comme exemple « les Quarante » pour les membres de l’Académie française ou les « Pères de l’Église ». Nos bleus méritent-ils une telle considération ? Ils ne sont en tout cas pas cités en exemple. Je ne trouve rien d’autre.

J’en conclus que si l’on considère que les bleus sont les Français, ils prennent la majuscule ; si l’on considère que ce sont les membres de l’équipe de France, forme moderne de la congrégation religieuse, ils n’en prennent pas. À chacun de choisir ; pour ma part, je n’en mettrai pas, la seconde formation métonymique me semblant la plus proche de la réalité.

Information publiée le jeudi 18 mai 2017.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent /
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.