+7

Cy Jung, écrivaine — Communiqués

« Aux armes, citoyen ! Formez vos bataillons ! »



Cy Jung — Communiqué +7 : « Aux armes, citoyen ! Formez vos bataillons ! (...)

Paris, 13 novembre 2016.

Au matin du 9 novembre 2016, alors que la victoire de Trump aux élections présidentielles américaines était annoncée sans être encore certaine, à 7 h 30 sur France Info, les journalistes ont plaisanté sur le coiffeur de la Maison-Blanche qui, quel que soit le résultat, devrait changer son catalogue de coupe. À l’heure où la première puissance mondiale s’apprêtait à présenter au monde le visage d’un président aussi démagogue que réactionnaire, la blague était-elle si drôle ?
Elle était avant tout la marque du désœuvrement de ces journalistes face à cette victoire qu’ils n’ont pas vu venir et de leur mépris pour tout ce qui sort de leur entendement, eux qui pensent détenir la vérité au seul motif qu’ils servent avec zèle l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste. Force est pourtant de constater qu’ils se sont trompés, comme ils s’étaient trompés au moment du Brexit, et la classe politique avec eux, et les « élites » aussi.
S’il est à l’évidence purement électoraliste de la part de Trump, Le Pen ou Sarkozy mais aussi de Mélanchon et autres Valls, d’opposer l’élite et les « vraies gens » ou le « pays profond » [*], force est de constater que les grilles d’analyse de la chose politique et les modèles économiques et sociaux mis en avant par les classes dirigeantes ces cinquante dernières années échouent aujourd’hui à comprendre certains phénomènes électoraux. Pourquoi ? Sans doute parce que ces grilles et modèles échouent à penser un monde en forte mutation, laissant libre cours au développement désinvolte de l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste sans poser la question des privilèges, des bénéficiaires de la croissance et de la montée des inégalités à l’échelle nationale ou internationale.
Des alternatives existent. Elles sont portées par des économistes et des sociologues, par les altermondialistes, par l’écologie politique et par de nombreux citoyens conscients que le monde va dans le mur et que la dextérité du coiffeur de la Maison-Blanche n’y pourra rien. Ces alternatives, diffusées dans les universités, les médias indépendants, les mouvements sociaux, sont l’objet d’un black-out médiatique et politique tant les acteurs qui manipulent le jeu institutionnel ne sont pas prêts à remettre en cause leur position dominante, leur posture toute-puissante, et les bénéfices économiques et sociaux qui vont avec.
Que l’on ne s’y trompe pas. Les « anti-systèmes » autoproclamés représentés par Trump aux États-Unis ou Le Pen en France (et leurs équivalents « à gauche ») sont parfaitement intégrés à la classe dirigeante dont ils partagent la défense de l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste et les rétributions qui vont avec. Cela explique pourquoi il ne leur a jamais été fait « barrage » autant que, pour 2017 en France, les jeux semblent déjà faits.
Il y a urgence ! Cy Jung ne peut se résoudre à voir l’extrême droite ou quelque autre démagogue gagner l’élection. Elle en appelle à penser le monde plutôt que de porter sur les certains électeurs un regard moral : leur vote est avant tout un vote qui se cherche un espoir. Une nouvelle Nuit du 4 août est nécessaire, une qui ne porte pas au pouvoir les bourgeois mais celles et ceux et hen, citoyens, qui pensent que le partage équitable des richesses, du savoir et des pouvoirs est la seule voie possible pour un monde de justice et de liberté.

Cy Jung, 13 novembre 2016®.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Contacter Cy Jung.


--------------

[*Slogan de l’illustration, « La majorité silencieuse soutient Trump ».




Communiqué précédent / Communiqué suivant
Retour à tous les communiqués


Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici




Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.