Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] Dimanche du baptême du Seigneur



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] Dimanche du baptême du SeigneurVoilà, les rois sont passés, laissant par-ci par-là un peu plus d’embonpoint, de sucre et de cholestérol dans le sang. Heureux soient les mécréants qui ne mangent pas de galette ! Ils n’ont aujourd’hui vraiment rien à (y) perdre. Prochaines étapes, la Mi-Carême, et le chocolat de Pâques. Cela nous laisse de la marge, avec Carême entre deux, pour nous refaire une santé spirituelle. Nous n’y sommes pas encore. Aujourd’hui, nous fêtons le baptême de Jésus qui, après être né dans une mangeoire, prend son premier bain dans le Jourdain (c’est juste à côté du dojo où l’on a notre judo ; c’est dire si le lieu est sacré).
Son premier bain ? Des années plus tard ? À l’instar de la Cocotte enchantée, aurait-il eu des soucis de fuites d’eau et de salle de bains ? On mélange tout, sans doute, tant on aime chicaner le Christ qui, bien ficelé à sa croix, ne peut rien faire d’autre que de jeter son ombre sur nos sottises. Serait-ce à dire que l’ombre de Jésus nous marque tous d’une croix, comme si nous étions cochés sur une liste… Quel genre de liste ? Cela a quelque chose d’inquiétant, finalement, la croix, l’ombre ; inquiétant ou salvateur ?

« L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe,
« descendit sur Jésus,
« et il y eut une voix venant du ciel :
« Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » (Lc 3, 15-16.21-22)

Ah ! si l’ombre est une colombe, la voix est celle de Jo, lui qui protège toujours notre chère Cocotte des infortunes de sa conscience relayé en cela par les sœurs et tout ce qui caramélise au fond de la Bassine à confiture et tisse une toile au fil de sucre qui panse toutes les plaies. Il faut bien cela pour faire glisser le contenu du Fait-tout et du Couscoussier, cela et la patience de Jo, toujours et encore, sa philosophie qui nous prépare déjà à Carême. Sinon, gare à la Tôle qui ici fait rempart contre la révolution. Notre Cocotte n’y est pas prête. Le sera-t-elle un jour ? Quant à nous… On s’y prépare.
Comment ?
Suspens.
À plus !

Information publiée le dimanche 10 janvier 2016.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.