Blog — La vie en Hétéronomie

[La vie en Hétéronomie] — 7 ; 16 novembre 2015



Cy Jung — [La vie en Hétéronomie] — 7 ; 16 novembre 2015

Cent vingt-neuf morts. Trois cent cinquante-deux blessés, dont au moins quatre-vingt-dix-neuf en état d’urgence absolue. Dans les rues de Paris. Ses cafés. Ses restaurants. Une salle de spectacle. Un stade de football. Et il faudrait clore une décade avec ça (« Charlie @9 ») alors que Isabelle et Cécyle, le cœur en berne, savent que tout ne peut que continuer ? La vie. Et la violence. La guerre. Continuer. L’amour. Comme avant ?
Plus comme avant, même si la charité, elle, continuera à exploiter l’image des enfants dans les allées des supermarchés (« Charité @6 »), même si les bévues feront toujours honneur à la domination masculine (« Lesbiennes @16 »).
Plus comme avant.
Jamais.
Désormais, on ne veut plus voir que des Thermosinette et des Tassinounet (« Vérité syndicale @19 ») qui jouent au fooot avec Petit Mouton, le nouveau copain Fraisiers (« Salade @12 ») et toute la bande à l’occasion des trebonziversairt (« Anniv’ @23 »). Face à tout ce qui n’est pas amour ou liberté, désormais, on mord. Dès le chagrin passé. Si tant est qu’il puisse l’être. On mord.
On vous aime aussi. La liberté.

Information publiée le mardi 17 novembre 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Décade précédente / Décade suivante
Retour à toutes les décades



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.