Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 32e dimanche du temps ordinaire



Cy JUng — [La Cocotte enchantée] 32e dimanche du temps ordinaireOn venait de lire le Premier livre des rois où Élie, plus sympa que Manuel, assure subsistance à cette veuve qui lui a façonné une petite galette,

« Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël :
« Jarre de farine point ne s’épuisera,
« vase d’huile point ne se videra,
« jusqu’au jour où le Seigneur
« donnera la pluie pour arroser la terre. » (1 R 17, 10-16)

On en venait au psaume « Chante, ô mon âme, la boulange (sic) du Seigneur ! » (Ps 145, 1) qui nous dit tout ce que le Seigneur sait et peut faire de bon pour nous, pauvres humains miséreux que nous serions,… tellement que l’on n’en fait pas le détail. Et puis, la synchronicité (pardon, la Grâce !) a fait entendre sa voix en celle de Zaz, chanteuse gauchiste, dirait notre Cocotte enchantée ; chanteuse qui s’engage, à l’instar de Dieu, auprès de la veuve et de l’handicapé.
Écoutons cette voix venue des Cieux.

« Si j’étais l’amie du bon Dieu.
« Si je connaissais les prières. »

C’est cela qui a arrêté nos doigts sur le clavier. Puis…

« J’allumerais des flammes,
« Dans les rêves éteints des enfants.
« Je mettrais des couleurs aux peines.
« J’inventerais des Édens. »

N’est-il pas remarquable que le plus modeste des mécréants gauchistes rêve, à l’instar de Dieu lui-même, de relancer la machine à rêve, la machine à bien-être, lançant ses bulldozers à l’assaut du mal-être vers l’érection (chic !) d’un nouvel Éden ? Cela signifierait-il que l’on peut se passer de Dieu et rêver pour nous-mêmes, agir pour nous-mêmes, lever la tête et le poing, ouvrir nos cœurs à l’amour-Lacan et nous unir pour construire, enfin, cet Éden qui fait tant défaut ?

« Mais si nos mains nues se rassemblent,
« Nos millions de cœurs ensembles.
« Si nos voix s’unissaient,
« Quels hivers y résisteraient ?
« Un monde fort, une terre âme sœur,
« Nous bâtirons dans ces cendres
« Peu à peu, miette à miette,
« goutte à goutte et cœur à cœur. » [Zaz, Si (2013)]

Quel bel Évangile selon sainte Zaz ! Il n’a rien à envier à l’Évangile selon saint Jo qui n’a pas son pareil pour tourner la Broche de la Cocotte et faire griller des spectres au Barbecue pendant que la Cocotte, en plein boudin dans l’Autocuiseur (boudin vapeur ?), sort Jésus du Four avant qu’il ne sombre avec le reste au tréfond du Chaudron ? On va finir par s’y perdre dans toutes ces sources d’inspiration !
Tant que l’amour règne « goutte à goutte et cœur à cœur »…
À plus !

Information publiée le dimanche 8 novembre 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.