Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 11e dimanche du temps ordinaire



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] 11e dimanche du temps ordinaireCe matin, on nous propose la lecture du livre du prophète Ézékiel, « Je relève l’arbre renversé ». Il y est question d’une tige de cèdre que l’On plante et devient cèdre à son tour, tige…

« En dessous d’elle habiteront tous les passereaux
« et toutes sortes d’oiseaux,
« à l’ombre de ses branches ils habiteront.
« Alors tous les arbres des champs sauront
« que Je suis le Seigneur ». (Ez 17, 22-24)

Puis l’arbre se renverse, est remis debout, sèche puis verdit, tout cela parce que c’était lui, parce que c’était Dieu. Il est donc dans le pouvoir de Dieu de faire pousser les arbres à l’ombre desquels « tous les passereaux et toutes sortes d’oiseaux » habitent. Mais qui sont ces volatiles ? Le passereau évoque volontiers le quidam, un peu l’oiseau Tout-le-Monde. Mais ces « toutes sortes d’oiseaux » qui lui est associé, qui sont-elles ? Est-ce là une manière de désigner l’humanité cette fois dans sa diversité, dans ses différences ?
Voilà une possible interprétation qui nous va bien, avec l’idée que l’on préfère tout de même se situer du côté des « autres oiseaux » que des passereaux.
— Pilipi-piou-Lesbienne,-albinos,-anarchiste.-Trop facile !-piou-piou !
Tu n’as pas tort, Jo. Et toi, où préfères-tu te situer ?
— Pilipi-piou-Dans-tes-fesses !-piou-piou !
Tu as raison, elles sont pleines de jolies plumes et de tendre duvet ! Revenons tout de même à Ézékiel.

« Je suis le Seigneur, j’ai parlé,
« et je le ferai. »

Une telle conclusion nous porte à nous demander si la Cocotte enchantée ne ferait-elle pas bien de lire les Évangiles à la lumière de son nouvel ami Christophe qu’elle a pourtant sans vergogne passé à la Broche en même temps que ce pauvre Éphrem qui passait inopinément par le calendrier ? Un peu d’humilité ne ferait pas de mal, ni à Dieu, ni à la Cocotte, au point d’ailleurs que leur égale superbe nous porte à nous interroger parfois. Mais seulement parfois. Le reste du temps, on savoure avec grâce l’humanité de son Autocuiseur et l’espièglerie de son Barbecue. On parle de la Cocotte, bien sûr. Car Dieu…
Dieu ? Bonne question. Fait-il la cuisine ou a-t-il délégué cette tâche à Marthe dont Jésus lui a vanté les mérites culinaires ? Voilà tout de même une interrogation au moins aussi essentielle que celle de savoir qui sont ces passereaux et ces « toutes sortes d’oiseaux » ; il y va peut-être de notre dîner.
— Pilipi-piou-Au-secours !-piou-piou !
T’inquiètes Jo, c’était pour rigoler.
À plus !

Information publiée le dimanche 14 juin 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.