Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] Dimanche de Pentecôte



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] Dimanche de Pentecôte Voilà, le cycle de Pâques se termine. Jésus est mort en croix puis est ressuscité, monté au Ciel et l’Esprit Saint revient en boomerang veiller sur nous. On apprend à cette occasion que « Pentecôte » est un mot d’origine grecque. Peut-on espérer que la dégénérescence annoncée de l’enseignement du grec ancien débarrasse ainsi notre calendrier d’une fête chrétienne ? Que nenni : oublier la racine n’a jamais empêché personne de récolter le fruit de l’arbre. Oublier la racine, elle qui se nourrit de la terre et s’abreuve du ciel ; ne s’intéresser qu’au fruit : quel joli résumé de la condition humaine que voilà !

« Tous, ils comptent sur Toi
« pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
« Tu donnes : eux, ils ramassent ;
« Tu ouvres la main : ils sont comblés. » [Psaume : 103 (104), 27-28]

La Pentecôte, donc. Et le temps ordinaire qui commence avec l’Esprit qui ne doit pas quitter nos cœurs même si le calendrier liturgique est moins trépidant que les cinquante jours passés. La Cocotte enchantée, elle-même, pourra s’en faire l’écho tant elle nous a habituée ces dernières semaines à courir partout, portant sa croix jusqu’en Suède, abandonnant Jo à des conversations entendues avec Rosalie. L’eau fuse de la Bouilloire quand ce n’est pas le Robot cuiseur qui déborde : autre manière de résumer cette sorte de frénésie pascale qui ne l’a pas quittée.
Serait-elle arrivée à nous épuiser ? Un peu. Heureusement, l’Esprit Saint…

« (…) voici le fruit de l’Esprit :
« amour, joie, paix, patience,
« bonté, bienveillance, fidélité,
« douceur et maîtrise de soi. » [« Le fruit de l’Esprit » (Ga 5,16-25)]

Que de la bonne ! On se pose. Silence. On savoure.
À plus !

Information publiée le dimanche 24 mai 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.