LexCy(que)

À pied



Cy Jung — LexCy(que) : À pied

Ma phrase [*] : Je monte les étages à pieds.

À pied — Développement initial (18 février 2008)
Avoir pied — Addenda (7 septembre 2008)

À pied — Développement initial (18 février 2008)

Ce pluriel erroné sur « pied » est l’occasion de rappeler qu’en dépit du fait que l’on dispose (en règle générale) de deux pieds, quand il s’agit de s’en servir comme moyen de locomotion, le singulier est de rigueur : « aller à pied », « marcher à pied », « course à pied », etc.
Dans ce contexte, « monter à pied » prend logiquement le singulier. Je le savais, et j’ai pourtant fait la faute. Je crois que je la fais à chaque fois que j’utilise une construction avec « à pied »… et à chaque fois, je la corrige.
En vérifiant ces informations, je découvre qu’Antidote propose « à pied » comme locution adverbiale dans des usages uniquement en complément de verbe. Cela justifierait le singulier. Quid des usages où « à pied » est en complément de nom ? Le XMLittré confirme en tout cas la locution, avec cette définition, « Pédestrement, au moyen de ses pieds ». Cela rejoint l’idée selon laquelle c’est le fait que les pieds soient un moyen de locomotion qui induit le singulier.
À l’inverse, mes sources indiquent « sauter à pieds joints » ou encore « être pieds nus » au pluriel ; il n’est effectivement pas question de locomotion. Mais qu’en serait-il d‘« aller pieds nus » ?
J’aurais envie de voter pour le singulier, la locomotion (l’action) me semblant plus forte pour l’accord que l’état. Mais on n’est plus dans la locution « à pied », invariable qui donnerait « aller à pied nu ». Le pluriel semble donc inévitable.

Je laisse chacun se faire une opinion et corrige ma phrase qui elle ne fait pas débat : Je monte les étages à pied.

Avoir pied — Addenda (7 septembre 2008)

Ma phrase [**] : Je m’arrête après la fosse afin d’avoir pied.

Je m’interroge sur le pluriel ou le singulier de « pied » dans l’expression « avoir pied ».
Singulier, répond Antidote, en dépit d’une certaine logique puisque l’on ne peut pas considérer ici que les pieds sont un moyen de locomotion.
Le Petit Robert semble donner une explication en indiquant que « pied », « après un verbe et sans article » a le sens de « contact avec le sol, assise ». Il ne s’agirait donc pas ici d’ « avoir pied » au sens de « avoir les pieds qui touchent le fond de la piscine », mais simplement de « contact avec le sol par le moyen du pied ». Ainsi, Le Petit Robert donne comme définition de « avoir pied », « pouvoir, en touchant du pied le fond, avoir la tête hors de l’eau. »
Dans le même ordre d’idées, ce dictionnaire donne « pied » au singulier dans « perdre pied », « prendre pied » et « lâcher pied ».

Et ma phrase garde son singulier.


--------------

[*Phrase extraite de Je ne saurai jamais si elle était jolie, manuscrit (version 3), janvier 2009.

[**Phrase extraite de Je ne saurais jamais si elle était jolie, manuscrit, V5, juin 2009


Information publiée le lundi 7 septembre 2009.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.