Les interviews de Cy Jung

Interview — Cy Jung et le projet Ultec



Véronique Bréger® — Derrière les yeux

En 2010, puis en 2011, Univers-L.com initiait le projet Ultec (Une lecture tout en couleur), destiné à mettre en avant des créations littéraires et artistiques lesbiennes. Des nombreuses auteures et artistes ont participé, dont Cy Jung avec une nouvelle « Toi » (ici). Cette publication était assortie d’une interview.

Les contributions des unes et des autres à ce projet ont mystérieusement disparu du site Univers-L.com, et sans les sommations d’usage. Cy Jung l’a découvert par hasard et, comme elle aime bien cette nouvelle, elle la remet en ligne sur son site.
Elle vous propose également ci-dessous l’intégralité de l’interview qu’elle a donnée à cette occasion.

Univers-L.com : Pourquoi avoir choisi d’écrire un texte érotique pour le projet ULTEC ?
Cy Jung : Les textes érotiques sont devenus un peu ma « spécialité », ma « marque de fabrique » et, si je participe à un projet se donnant pour objectif de contribuer à la visibilité lesbienne, il me semble évident d’en proposer un. J’ai commencé à travailler sur ce thème dès Once upon a poulette, il y a plus de dix ans, parce que j’ai toujours cru indispensable à la lutte contre l’homophobie l’érection des lesbiennes en sujet autonome de désir et de plaisir. Les lesbiennes elles-mêmes semblent également réclamer de quoi alimenter leur imaginaire autant que la représentation de la sexualité homosexuelle féminine manque toujours cruellement d’expressions. Cela fait beaucoup de bonnes raisons !
J’aurais pu aussi proposer un texte sur le conformisme social et politique qui menace à mon sens le désir homosexuel… Ce sera pour une prochaine fois et, réflexion faite, le texte que je vous invite à lire sort la sexualité lesbienne de certains clichés. Cela ne peut que conforter mon choix. Ce texte, enfin, rend visible quelque chose qui m’est aussi essentiel que mon orientation sexuelle : ma déficience visuelle. Elle imprègne tous mes textes, le plus souvent de manière transparente au lecteur. Pour une fois, je donne quelques clés ; et propose plus ouvertement une approche non visuelle du corps et de la sexualité.

Univers-L.com : Vous écrivez des romans, des articles, des nouvelles, vous passez à la radio, etc. Que vous apporte le fait de diversifier ainsi vos activités ?
Cy Jung : Je fais mon travail, tout simplement. Je suis écrivaine et, si je veux que mes livres soient publiés, il faut que mes livres se vendent. Pour ce faire, je dois participer activement à leur promotion, ce d’autant que je n’ai pas d’attaché de presse. Je suis par ailleurs une écrivaine engagée. J’essaie donc d’allier promotion, visibilité lesbienne et activisme politique. Et puis, je dois dire que j’aime ça, écrire, partager, communiquer, agir. Je ne saurais d’ailleurs pas m’en priver.

Cy Jung — Tu vois ce que je veux direUnivers-L.com : Qu’est-ce qui vous a donné envie de commencer à écrire sur l’homosexualité féminine ?
Cy Jung : J’ai écrit Once upon a poulette, qui est en fait mon deuxième roman, le premier n’ayant pas été publié, avec l’idée que j’avais envie de lire des histoires d’amour entre filles. Depuis, je n’ai pas eu envie d’écrire sur autre chose, à part un témoignage sur ma déficience visuelle (Tu vois ce que je veux dire, 2003) et deux nouvelles sur ce même thème. Je n’ai pas épuisé le sujet de l’homosexualité féminine, de la relation amoureuse et de la sexualité qui va avec. Alors, je continue. Je suis encore jeune dans ma vie d’auteure ; j’ai bien le temps de changer un jour de sujet !

Univers-L.com : Sur quels projets travaillez-vous actuellement ? Quelles surprises vous réservez-nous pour la suite de vos aventures littéraires notamment ?
Cy Jung : Si je vous le dis, ce ne sera plus une surprise ! Si vous êtes assidue au fil RSS de mon site, les articles que je mets en ligne dans mon LexCy(que) vous donneront quelques pistes… assez roses, d’ailleurs, dans un premier temps. Mais je réfléchis et travaille à d’autres formes d’écriture, considérant qu’à mon sens un écrivain doit être capable de diversifier les genres.

Univers-L.com : De quelle manière pensez-vous contribuer à une certaine visibilité lesbienne ?
Cy Jung : Il faudrait que vous explicitiez ce « certaine » ! J’essaie de faire correctement mon travail, de proposer toujours plus de contenu, de m’engager partout là où je peux défendre mes convictions, … Voilà. J’ai répondu à votre question ?

Univers-L.com : PS : Le nom ULTEC, il vous a semblé étrange au début ? Il vous a fait penser à quelque chose ?
Cy Jung : Ce terme m’inspire une démarche scientifique, une sorte d’expérience clandestine qui peut changer la face du monde, comme il y en a dans tous les bons vieux films sur la Guerre froide. J’ai toujours été assez proche des luttes clandestines. Cela sied donc à mon imaginaire.

Cy Jung, 28 janvier 2010.

« Toi » est en lecture (ici).

Petit rappel
Un texte libre de lecture sur un site Internet n’est pas un texte « libre de droits ». Cela signifie que l’on a celui de le lire mais pas celui de le reproduire sans l’autorisation expresse de son auteur. Les conditions légales d’utilisation des contenus du site de Cy Jung sont ici.

Information publiée le jeudi 28 janvier 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.