Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 5e dimanche de Carême



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] 5e dimanche de CarêmeEn ce dimanche d’élection… oups ! Reprenons.
En ce dimanche électoral, notre Cocotte enchantée est privée de bulletin dans l’urne mais il y a au moins un point commun entre l’Évangile du jour et l’élection : leur caractère abscons. Le saviez-vous d’ailleurs (on l’ignorait) qu’une « absconse » est une « Lanterne sourde utilisée pour les messes catholiques nocturnes » (Antidote), de quoi nous donner la lumière quand tout est obscur. Mais pourquoi « sourde » ? « Faible, difficile à localiser » (Antidote) ? Il est vrai que la parole de Dieu fait normalement moins de bruit qu’un tir de kalachnikov pourtant très à la mode, surtout dans les musées.
L’art n’est-il pourtant pas nourriture de foi ? La servante l’avère, elle qui se partage entre le service de Dieu et le service du théâtre, un art où certes on prend souvent des vessies pour des lanternes tant les auteurs aiment jouer de tout et de rien, surtout de rien. On comprend mieux, finalement, pourquoi d’aucuns prennent l’art pour cible : il est beaucoup plus vivant que Dieu, même quand l’artiste est mort. Et l’on remarque au passage que le caviardage est en passe de devenir un sport national au nom de la sécurité des personnes. La lumière est faible, c’est sûr, et l’éclipse ne semble y être pour rien.
Cela amène néanmoins une question. Y a-t-il une différence de degré ou de nature entre interdire une photographie dans une exposition parisienne et détruire un temple dans le désert irakien ? Le bulletin que vous mettrez ou non dans l’urne ce dimanche dira la réponse que vous apportez à cette question. Ceci étant, revenons à l’Évangile du jour, tant qu’à allumer l’absconse, autant la réserver à son usage.

«  Jésus leur répondit :
« Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix,
mais pour vous.
Maintenant a lieu le jugement de ce monde ;
maintenant le prince de ce monde
va être jeté dehors ;
et moi, quand j’aurai été élevé de terre,
j’attirerai à moi tous les hommes. »
Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.
 »(Jn 12, 20-33)

Débrouillez-vous avec ça ! On préfère finalement débrouiller les billets de la Cocotte enchantée, fort « débrouillables » d’ailleurs, surtout au xième degré. Dans l’ordre, cela donne : la chance est dans la Bouilloire et, si la France se prend un coup de Polèle sur le coin du Wok, le sang impur verse dans la Crêpière qui n’a pas dit son dernier mot à la Tisanière.
Vous n’avez rien compris ? Nous non plus. C’est le jour… sans doute. Ou le sens qui s’échappe.
Salaud !
À plus !

Information publiée le dimanche 22 mars 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.