Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 3e dimanche de Carême...



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] 3e dimanche de Carême...Lire le livre de l’Exode et cette Loi « donnée par Moïse » un 8 mars, journée internationale pour les droits de femmes, est un véritable don du Ciel ! Comment mieux illustrer, en effet, cette violence ontologique aux Écritures qui, dans la même respiration, font mine de condamner la violence civile et familiale tout en lui donnant toute sa légitimité :

« Honore ton père et ta mère,
« afin d’avoir longue vie
« sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu.
« Tu ne commettras pas de meurtre.
« Tu ne commettras pas d’adultère.
« Tu ne commettras pas de vol.
« Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.
« Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ;
« Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain,
« ni son serviteur, ni sa servante,
« ni son bœuf, ni son âne :
« rien de ce qui lui appartient. »

Si l’on y regarde bien, la violence ne serait ainsi illégitime que contre ce que l’homme (sexe masculin) possède, sa maison, sa femme, ses serviteurs (des deux sexes), ses animaux, « ce qui lui appartient ». Reste bien sûr le meurtre et le faux témoignage que l’on pourrait attacher à la personne, ce que l’on ne fera pas tant, à l’usage, on a appris que la Loi de Moïse (et de ses pairs à barbe) les a rendus légitimes quand il s’agit de défendre, une fois encore, ce que l’homme (sexe masculin) possède !
— Mêêêêême l’amoooooour ?
L’amour ne se possède justement pas, Petit Mouton et là est toute la question. On nous propose un Dieu (celui-là ou un autre) qui édicte des lois où les hommes possèdent les femmes dans un ordre social où le vol est un crime aussi important que le meurtre.
— Mais c’est la propriété qui est le vol !
Oui, Caddie, tu as raison et c’est bien pour cela qu’elle n’est que violence, ce dont notre Cocotte enchantée pourrait convenir si tant est qu’elle écoute Jo qui passe à la Broche son entendement déjà mis à mal par le nouveau revêtement du Chaudron. Pauvre Cocotte obligée de réduire les clichés dans un Autocuiseur, un véritable tour de force culinaire, chacun peut en convenir. Mais n’y a-t-il pas pire ? En ces jours de Carême où elle piste la violence, la retrouver dans la sacro-sainte Terrine, celle-là même qui incarne la Loi de Moïse et très accessoirement de Dieu, est un comble.
Serait-on en train de dissocier les Écritures de Dieu ? C’est ça ou renoncer à jamais à l’amour… Alors ?
À plus !

Information publiée le dimanche 8 mars 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.