Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 3e dimanche du temps ordinaire



[La Cocotte enchantée] 3e dimanche du temps ordinaireDeuxième lecture : « Il passe, ce monde tel que nous le voyons. » (1 Co 7, 29-31) Il passe… un peu trop vite parfois, ou trop lentement. Il passe et l’on demeure. C’est un peu facile, comme reproduction de la rime, ce d’autant que cette première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens ne semble pas parler de cela.
Il est écrit « Le temps est limité » puis est énuméré ce que nous avons et dont nous devrions avoir conscience du caractère éphémère. Ce texte s’adresse à tous, donc à « ceux qui ont une femme » ; c’est en haut de la liste. Doit-on en conclure que saint Paul s’adresse uniquement aux hommes et aux lesbiennes mariés ce qui nous exclurait d’emblée de cette parole ? Ce n’est pas plus la question…
Quelle est-elle alors ?
Elle est de dire qu’il convient de prendre soin de ce que l’on a et qui nous est cher, de ce que l’on est plutôt, car l’avoir ne nourrit pas ; il remplit à peine. Il faudrait ici ajouter à la parole de saint Paul que prendre soin de ce que l’on est n’est pas une démarche égocentrique ; car l’être c’est dire « je t’aime » en en éprouvant la joie.
Dire « je t’aime » en en éprouvant la joie.
Voilà qui plairait à la Cocotte enchantée qui enchaîne les messes chez les sœurs depuis vendredi soir avec l’espoir de sortir de cet état de sidération qui a fait dire à des millions de personnes dans les rues de France « Nous sommes Jésus ! »

— Pilipi-piou-Charlie !-pas-Jésus !-piou-piou !
Qu’est-ce que tu dis, Jo ? On a du mal à l’entendement comme la Cocotte à la Crêpière et à la Poissonnière. C’est vrai que la Tisanière lui va tellement mieux, surtout quand elle se la réchauffe à l’Autocuiseur. Ah ! la vapeur… Que ne ferions-nous pas pour un peu de vapeur ?
À plus !

Information publiée le dimanche 25 janvier 2015.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.