Les engagements de Cy Jung

Compte rendu — 3e Salon du livre lesbien



Cy Jung — Compte rendu — 3e Salon du livre lesbien

Cy Jung — Compte rendu — 3e Salon du livre lesbienCentre LGBT Paris-IDF, 5 juillet 2014.
Débat « La visibilité lesbienne » avec Soizick Jaffré et Virginie Paultes (Les Éditions Moires).

Pour la troisième année consécutive, le Centre LGBT-Paris IDF a réussi le tour de force d’organiser un Salon du livre lesbien en dépit du défaut de mobilisation des maisons d’édition LGBT les plus importantes et de leurs auteures. D’autres étaient là, et non des moindres. Gageons que les absents le regretteront et seront présents l’année prochaine pour venir à la rencontre de leurs lectrices et lecteurs ; n’est-ce pas le devoir d’un auteur de venir à la rencontre de son public ? Quand on parle de visibilité et quand on sait combien nous avons besoin de cultiver les représentations LGBT contre l’homophobie et le mal-être qui en découle, cela semble à Cy Jung une évidence.

Étaient présents sur ce salon : Claire Benard, éditions Erosonyx et Marc Bonvalot, Marie Evkine et les éditions Moires, Cy Jung, les éditions Textes lesbiens et Gais avec Nathalie Lakhdari, et Laura Syrenka, Soizick Jaffré, Agnès Vannouvong... et la librairie L’Amandier partenaire de ce Salon [*].

Compte rendu — 3e Salon du livre lesbien, Soizick Jaffré, Virginie Paultes et Cy JungCy Jung, présente tout l’après-midi, a participé à un débat, « La visibilité lesbienne » avec Soizick Jaffré et Virginie Paultes (Les Éditions Moires). Après une courte présentation des intervenantes par Marie-George, volontaire émérite du Centre, Virginie Paultes a ouvert le bal pour s’interroger sur la réception du roman de Marie Evkine qu’elle publie. Comment se fait-il qu’en 2014 les libraires soient encore rétifs à proposer à leur clientèle un roman où les personnages principaux sont lesbiens ?
Il n’y a bien sûr pas de réponse toute faite à cette question. Soizick Jaffré s’est ainsi appliquée à lister toutes les expressions de la lesbophobie ordinaire dans le monde du livre et de la bande dessinée, mais aussi dans le monde tout court. Les droits avancent certes, mais ils ne font pas tout ! Cy Jung en est convaincue, elle pense même qu’ils ne font pas grand-chose. N’est-ce pas la structure même de la société (bourgeoise, patriarcale, hétérosexiste et raciste) et, par ricochet, la place des femmes dans la littérature et la chaîne économique du livre qui sont en cause ? Son analyse n’a surpris personne et le dialogue s’est ensuite engagé avec la salle sur l’évolution de la visibilité de la littérature lesbienne.
Cy Jung — Once upon a pouletteLes points de vue ne se sont pas toujours accordés, mais les échanges ont su être riches des expériences et vécus de chacune. De Monique Isselé, présente à ce débat, à la plus jeune des participantes, les perceptions ne pouvaient que se nourrir les unes les autres. Cy Jung retiendra aussi de cette deuxième partie du débat le vibrant hommage rendu par une lectrice à Once upon a poulette, roman qui, tout à fait involontairement, a marqué son époque et permis à une génération de lesbiennes françaises de se dire que oui, la visibilité était possible, et qu’elle pouvait (devait ?) se vivre à travers les livres, certes, mais aussi dans l’engagement des auteurs. Et que l’amour et le désir s’en ensuivent…

Un deuxième débat a rassemblé Marie Evkine, Claire Benard et Agnès Vannouvong sur « La fonction de la littérature lesbienne » pendant que les dédicaces, échanges, papotis, ventes d’ouvrages neufs ou d’occasion et partages de boissons battaient leur plein au rez-de-chaussée. Un fort beau salon dont tout le mérite revient aux volontaires du Centre LGBT, Marie-George, Danielle, Sylvie, Louise et Karin, pour ne citer que les plus actives, que Cy Jung remercie très chaleureusement pour leur engagement et leur action pour la visibilité de la littérature lesbienne et de ses auteures.
À l’année prochaine !

Note : Le Centre LGBT Paris-IDF vous propose de nombreuses activités, mixtes ou réservées aux femmes. Le site est ici, la page Facebook .
Quelques autres photos sont disponibles sur la page Facebook de Cy Jung, lalala.


--------------

[*En espérant n’oublier personne.


Information publiée le vendredi 15 août 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.