Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] — 15e dimanche du temps ordinaire



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] — 15e dimanche du temps ordinaireUn malheur n’arrivant jamais seul, voilà que la Cocotte doit affronter en même temps le décès de madame Simone et le départ en vacances de celle qui, désormais, hante ses nuits. « Rosalie oh ! Rosalie ah ! » lui propose de chanter Fifi en commentaire en même temps que Kelly l’aide à revoir son idée de l’amour amoureux pendant que Sidonie tente de suivre l’histoire. Que d’émotion, en ce blog où les commentaires ont autant d’importance que les billets de notre Cocotte enchantée ! Dieu en laisse-t-il, lui aussi ?
La lecture du jour semble indiquer qu’il est très occupé à nous pourrir cet été. Dieu ? Un « pourrisseur » ? Lisez ce que l’on nous propose aujourd’hui dans les églises : « Ainsi parle le Seigneur : La pluie et la neige qui descendent des cieux (…) » (Is 55, 10) Le voilà donc le responsable de ces ragasses venteuses qui nous glacent les os et nous mouillent l’échine ! Déjà que la semaine dernière on s’interrogeait sur la nécessité de lui tirer les vers du nez, il va décidément falloir le prendre en quatre yeux histoire qu’il nous dise pourquoi il contrarie nos piques-niques, nos parties de campagne et autres… mariages ? Oui ! C’est ça ! Il pleut sur la ville comme un déluge pour noyer les mariages et que la société capitaliste, patriarcale, hétérosexiste et raciste parte à vau-l’eau.
Merci Dieu ! Gloire à Toi de permettre à notre Cocotte d’utiliser son Autocuiseur sans craindre un surcroît de chaleur et finalement donner un air de sauna au réfrigérateur ! Gloire à Toi d’avoir placé sur le chemin de notre Cocotte une Cafetière qui lui donne l’idée d’aller à un bal communiste ! « Hou là là, c’est foooooottttt ! » dirait Petit Mouton, tellement « foooooottttt ! » que la Sauteuse est de sortie pour nous donner des nouvelles de Rosalie en même tant que gît au fond de la Marmite cette amie albinos qui se refuse au couple. Gloire à Toi de ne jamais renoncer à faire tourner sur sa Broche les oiseaux espiègles ! Jo ? Serait-il en danger ?
Rassurez-vous, la Cocotte est triste mais pas au point de manger l’oiseau. Ouf !
À plus !

Information publiée le dimanche 13 juillet 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.