Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] 12e dimanche du temps ordinaire : le Saint Sacrement



Cy Jung— [La Cocotte enchantée] 12e dimanche du temps ordinaire : le Saint SacrementLe Saint Sacrement ? S’agit-il de la ceinture marron de l’amie albinos de la Cocotte enchantée ? Ce ne doit pas être cela puisqu’il n’en est pas question sur son blog. Alors ? Les catholiques célèbrent l’eucharistie, ce sacrement où « le pain et le vin représentent respectivement le corps et le sang du Christ, pour commémorer et perpétuer son sacrifice » nous dit Antidote. Le site de l’Église catholique qui nous renseigne d’ordinaire ne donne plus de définitions. C’est contrariant sauf si bien sûr cette refonte de site est le signe d’un renouveau de la doctrine…
Ne rêvons pas, la Cocotte rêve pour nous, pas tellement sur l’Église, d’ailleurs, mais plus sur cette bobo rencontrée à la bibliothèque. Cette semaine serait-elle un tournant ? Le suspens est entier et le billet qu’elle publiera peut-être ce dimanche de grande communion, après l’heure du déjeuner, nous dira s’il y a ou non un heureux dénouement ! Que pouvons-nous faire pour l’y aider dans les quelques heures qu’il nous reste ? Prier, si l’on y croit, communier, ce serait encore mieux. Ne serait-il pas possible de communier hors du dogme de la transsubstantiation ? Et pourquoi l’abandonnerait-on à l’Église ? Allez ! On innove.
Regardez bien les assiettes de la Cocotte et vous y découvrirez de l’amour, de la joie, du désir, et une foi irrésolue en ce bien qui honore les vies ouvertes au bonheur. Bénissons chacune d’entre elles. Du Four, d’abord, nous sentons le doux fumet de ce cœur qui bat au rythme saccadé d’un désir naissant qui, dans la Tisanière trouve fort belle incarnation, car s’y mêle cette petite pointe d’angoisse qui lui donne un effluve de joie. Ah ! l’amour. Faut-il le faire revenir dans un Sautoir pour espérer le voir poindre ? Suspens. Suspens donc.
À pl… Oh ! Pardon, notre général. Nous avons oublié qu’en la Bassine à confiture de la Cocotte enchantée cuit toujours un relent d’histoire et de bon vieux temps. Gégé est au garde-à-vous. Il veille. Merci. On s’occupe du reste.
À plus !

Information publiée le dimanche 22 juin 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.