Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] — 4e dimanche de Pâques



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] — 4e dimanche de Pâques« Pierre appelle à la conversion et il baptise les premiers convertis » (Ac 2, 14a.36-41) ; voilà ce que la Cocotte enchantée pourra entendre ce dimanche en son église. Elle s’en réjouira, on l’imagine, comme elle se réjouit de toute foi pendant que nous, pauvres mécréants, courbons l’échine devant cette crise économique, sociale et politique (voire morale) qui ne nous laisse guère d’espoir tant nos dirigeants semblent incapables de faire face.
Devrions-nous nous interroger sur notre foi ? Ce serait un comble tant la République et l’Europe sont ces modèles qui « guident nos pas » : liberté, égalité, fraternité, paix, justice, résistance à l’oppression… Cela n’aurait-il donc plus de sens ? Peut-être que finalement le Jésus de la Cocotte nous dit quelque chose que nous pouvons prendre : c’est à notre joie qu’il appartient de nous fier, à cet amour qui est en nous et forge notre espoir ! Si nous cessons d’y croire, « les autres », « les ils », n’y sont pour rien. Hardi ! Prenons notre destin en main. Faisons-nous fi de cette croix que les puissants veulent nous faire porter ! La révolte sera notre chemin et…
On déraille ! C’est sans doute à trop fumer l’hostie que la plume de la Cocotte enchantée sent ainsi le roussi à moins qu’il ne faille chercher dans sa nouvelle Bouilloire le lien pas si ténu entre ses valeurs et les nôtres. Allez savoir… En attendant, retournons donc en cuisine pour voir ce que notre blogueuse mitonne, l’air de rien, sûre de tout. On aurait dû s’en douter, le Diable est à l’honneur. Il prend étrangement la forme d’Italiens en goguette et de compote en tube. Pour la compote, on comprend. Les Italiens, c’est moins sûr… La Cocotte aurait-elle des soucis avec ce qui lui est étranger ?
Oh ! Le mauvais procès en sorcellerie ! Ne s’indigne-t-elle pas quand elle apprend le sort réservé aux lycéennes du Nigéria enlevées par un groupe terroriste ? Elle en sort en tout cas sa Crêpière, pour taper allègrement sur la tête de ceux qui instrumentalisent Dieu. Merci La Cocotte. Que ta joie dans le Robot-cuiseur demeure !
À plus !

Information publiée le dimanche 11 mai 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.