Blog — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] — 2e dimanche du carême



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] — 2e dimanche du carêmeQu’est-ce qui a cuit dans les casseroles de La Cocotte enchantée en cette semaine qui a vu la classe politique se repaître des voix de sa propre inconscience ? L’heure était suffisamment grave pour qu’elle sorte le Couscoussier et dénoncer un mensonge qui démontre (c’est la Cocotte qui le dit) que chacun doit savoir garder sa place en ce (très) bas monde. Il fallait bien cela pour faire écho à ce qui infuse dans la Tisanière, ses amours bien sûr, ceux qui se déclinent sur fond de famille idéale, une famille qui résiste à tout, une belle famille qu’incarnent Carla et Nicolas…
Ouh là là ! On vous avait prévenu, la Cocotte enchantée est du côté de l’échiquier sociétal et politique où la pensée se construit en Broche (comme celle qui a puni Édouard II, bien sûr) et se nourrit de vie pontificale et de calendrier liturgique. C’est bien le minimum pour que la Cocotte digère le méchant départ de Stéphanie, ça et des abdos, des flexions, des pompes, beaucoup de prières surtout, et le doux fumet qui sort du Robot-cuiseur pour nous en dire plus sur sa vie professionnelle. En plus de ce nouvel ustensile, on découvre également que la Cocotte cultive l’amour de son prochain en Cassolette. C’est mignon, une cassolette… Un peu petit, peut-être ? Non, la Cocotte a le cœur si grand et l’âme si bien (par)faite !
À plus !

Information publiée le dimanche 16 mars 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





Chronique précédente / Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.