Blogue — La Cocotte enchantée

[La Cocotte enchantée] — 1er dimanche de carême



Cy Jung — [La Cocotte enchantée] — 1er dimanche de carêmeVoilà déjà un mois que La Cocotte enchantée tient son blog sans que l’on n’en sache rien. Un compte rendu s’impose. Quoi de mieux d’ailleurs que de plonger dans ses gamelles, de préférence dans l’ordre du repas, pour mesurer le contenu exact de ses assiettes, celles-ci semblant l’occuper au moins autant que sa foi !
On commence donc dans la Marmite où se marient une soupe verte et une forte aspiration à l’amour de son prochain dans ce monde qui va si mal que l’on meurt dans les salles d’attente des hôpitaux. Bon début. Dans le Couscoussier, on retrouve ce sens de la Cocotte pour le partage et la différence et l’on apprend qu’elle fréquente assidûment sa paroisse et ses paroissiennes. Mais, en un tour de Broche, la voilà qui s’interroge déjà sur le sens de sa foi, qu’il s’agisse de la douloureuse « affaire Lambert » ou de la portée du carême.
Le second, d’ailleurs, l’occupe beaucoup plus que le premier. Il faut regarder ce qui se trouve dans le Fait-tout pour en prendre la mesure : le quotidien lui est tellement fade et sans saveur depuis le départ de Stéphanie ; qui peut donc la sauver à part Dieu ? Heureusement, une bonne Terrine ravive ses convictions — et avec elles son appétit — que l’on découvre moins réacs qu’on aurait pu le craindre sur la question du mariage bien que son rapport au féminisme soit fort discutable.
Dans le Chaudron, on trouve d’autres de ses points de vue, sur la vie politique cette fois. La Cocotte vote à droite, on l’a compris, dans un attachement sans faille et, dès le dessert, la Crêpière nous rassure : les extrêmes ne sont pas sa tasse de thé bien que la Bassine à confiture confirme que les valeurs traditionnelles participent à sa pensée. La vie politique n’est d’ailleurs pas ce qui l’habite le plus. La Cocotte aime le sucre, et son désir des filles s’exprime avant tout dans ce qui cuit dans un(e) Moule en même temps qu’infusent dans la tisanière ses aspirations à la vie de couple.
Que d’émotion pour ce premier mois de blog et vingt billets ! Le portrait de la Cocotte se dessine en même temps que se dévoilent des commentateurs émérites. Gégé la Trique, Kelly-Kelly, Germaine Pichon, Fifi Graindacier et Sidonie la verte. N’hésitez pas à partager avec eux cette belle histoire en construction avec cette question qui nous occupe tous : quarante jours suffiront-ils pour que la Cocotte se trouve une femme à marier ?
À plus !

Information publiée le dimanche 9 mars 2014.

Version imprimable de cet article Version imprimable





/ Chronique suivante
Retour à toutes les chroniques



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.