Jeux textuels, ateliers et performances

Jeu textuel — C’est elle, c’est la femme de ma vie



Cy Jung — Jeu textuel — C'est elle, c'est la femme de ma vie

Samedi 9 juin 2012 au WGO #4 à Biscarrosse.

« Ah ! la femme de votre vie… Qui est-elle ? À quoi ressemble-t-elle ? Et quelle sera votre vie avec elle ? »
Voilà quelques questions qui auguraient de forts jolis textes à écrire. Cy Jung y a invité les huit participantes à ce jeu textuel, en leur demandant d’abord d’y répondre oralement en quelques phrases, les unes les autres notant à la volée les mots qui leur faisaient sens.
Puis chacune a sélectionné trois mots, deux noms, un verbe… et devait écrire un texte érotique, au présent et au « je » en utilisant une dizaine des mots de la liste ainsi établie.
Un grand merci aux participantes de ce jeu. Cy Jung s’est vraiment régalée !

Note : Vous pouvez également retrouver le compte rendu d’Isabelle B. Price sur son blog, Planète LGBT.

Voici les mots donnés :

Admiration. Amour. Bout de. Chaos. Chemin. Chiffon. Complicité. Découvrir. Douceur. Échange. Égalité. Envier. Infini. Inspirer. Instant volé. Ipad. Magie. Multiplier. Partager. Passion. Respecter. Rire. Séduction. Sentiment. Sexe. Shakespeare. Soutenir. Soutirer.

Et voici les textes ainsi écrits.

Je l’aperçus soudainement dans le chaos de ce lieu noir. Mes yeux l’observaient, telle une vague de désir en m’arrêtant sur son velours. L’attrait que j’avais fut renforcé par la douceur de ses courbes ondoyantes. Dans l’infini de la nuit, ce contact électrique nous bascula dans une profonde complicité. À cet instant mon inconscient prit le dessus et multiplia ses scènes ravageuses, indécentes. Mon désir inspiré par son prénom Séléna me rendit toute mouillée. Ne pouvant plus me retenir, je m’approchais, me perdis dans sa bouche suave. Audacieuse, ma main se glissa sur son sexe humide, l’invitant à consumer cette passion.
Anonyme

J’étais en train de découvrir mon iPad quand soudain je me suis mise à envier le doux sort de Camélia… Cette fille extraordinaire qui était mon amie, qui avait suivi mon bout de chemin malheureux entre hommes et femmes, partageait maintenant des instants volés avec une actrice shakespearienne surnommée Terrible ! Eh oui, leur amour passionné était terriblement magique. Chaque rencontre était une séduction, un chaos infini, un éclat de rires et de saveur. Et si Camélia c’était moi ? Muhumm… moi aussi j’arriverais inattendue, souriante, décolletée, pleine de vie et d’envie, en pleine répétition, j’attirerais le regard de l’actrice, troublée, soudainement, elle ne pourrait plus détacher son regard passionné de mes formes généreuses au point d’avoir besoin d’une pause pour reprendre ses esprits. J’en profiterais pour me glisser discrètement dans sa loge…, face à son miroir, elle ne se retournerait pas, elle saurait, elle sentirait que c’est moi, mon parfum, l’odeur de ma peau…. J’approcherais doucement, la chaleur de mon corps sans même encore la toucher l’envahirait…
Soudain elle se retournerait, j’attraperais sa bouche, nos corps se colleraient, se déshabilleraient sauvagement et au milieu des chiffons enfin son sexe se mêlerait au mien… Magie, envie, chaos, douceur, volupté, passion, Camélia, je veux être toi.
Estelle

Je me trouve là, à rire bêtement avec mes amies mais je la vois. Cet instant volé me procure une envie de séduction. Je cherche à lui parler à la découvrir et à lui soutirer quelques moments de complicité. J’apprends qu’elle s’appelle Simone, et comme ces femmes célèbres, elle m’inspire quelques idées.
Floriane

J’ai une grande envie de passion, de sexe et de séduction. Je suis en manque d’elle, de son rire, j’ai le besoin vital de lui soutirer des gémissements, que cet instant volé nous entraîne dans de complices folies. Quand elle arrivera enfin du travail, je la guiderai jusqu’au lit, avec une infinie douceur et dans un échange de mots d’amour, je lui banderai les yeux avec un chiffon humide de mon excitation. Et quand ses mains toucheront ma peau qui la désire de mille feux, je hurlerai son nom : Jasmina.
Gloria

Rose entre dans la pièce et la magie opère instantanément. Elle m’appelle, la douceur de sa voix m’hypnotise.
Je m’approche, je sens son souffle chaud sur ma peau.
Je glisse mes doigts sur la sienne, j’aimerais prolonger cet instant à l’infini, multiplier ces minutes de complicité. J’ai le sentiment que mon cœur va exploser. Je me sens d’un coup molle. Si molle comme une poupée de chiffon. Être si près d’elle me rend folle, c’est le chaos le plus total dans ma tête.
Anonyme

Marguerite m’inspire une envie de la découvrir, de la séduire et de partager avec elle des instants passionnés. Lui inspirer du désir, et multiplier entre nous des instants, même volés mais magiques.
Anonyme

Je découvre le fonctionnement de mon nouvel iPad quand j’arrive comme par magie sur un site pornographique. Là, sans le moindre sentiment, Marie m’inspire le désir de partager un bout de chemin avec elle. Une étoffe pas plus grande qu’un chiffon cache son sexe et décuple ma passion pour elle. Je commence alors à me caresser sans la moindre douceur. Au moment où j’allais parvenir à un orgasme libérateur, le rire d’un homme qui comptait s’amuser avec Marie me coupa soudain dans mon élan.
Isabelle

Comme chaque fois qu’elle anime un atelier d’écriture, Cy Jung s’engage à écrire un texte avec tous les mots proposés. Le voici.

Tu m’inspires. Je te partage et savoure ton rire qui a la douceur du chiffon de mon iPad. Ces instants volés forment notre passion. Peu de sentiments, pas d’admiration, beaucoup de séduction, notre amour est un échange de complicité et de magie, un ver de Shakespeare qui mène au chaos ; et je découvre ton sexe, infini, sans que l’égalité ne soit respectée. Je le soutiens. Je le soutire. J’envie ce bout de chemin où se multiplie ton plaisir.

Cy Jung, 9 juillet 2012.

Les comptes rendus de tous les ateliers animés par Cy Jung sont en lecture ici.

Petit rappel
Un texte libre de lecture sur un site Internet n’est pas un texte « libre de droits ». Cela signifie que l’on a celui de le lire mais pas de le reproduire sans l’autorisation expresse de son auteur.
Les conditions légales d’utilisation des contenus du site de Cy Jung sont ici.

Information publiée le lundi 9 juillet 2012.

Version imprimable de cet article Version imprimable



Article précédent / Article suivant
Retour à tous les articles



Les vingt derniers articles publiés sur le site de Cy Jung sont ici





Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.